Imprimer Partager
  24
  02

Jean-Michel Djian présente deux films documentaires à L'Agora


La Marsa
L'Agora (5, avenue Taïeb M'hiri)
ven, 24/02/2017 - 17:00
sam, 25/02/2017 - 17:00

L’Institut français de Tunisie et L'Agora ont le plaisir de vous présenter deux projections de films documentaires de Jean Michel Djian : Elysée, la solitude du pouvoir, le vendredi 24 février à 17h et Mitterrand à bout portant, le samedi 25 février à 17h.

 

Elysée, la solitude du pouvoir

Jean Michel Djian (Documentaire, 104mn / France Télévisions)

Synopsis : En faisant de l’Elysée le Palais le plus convoité, mais aussi l’un des plus mystérieux de la République, le fondateur de la Vème du nom n’imaginait sûrement pas que ses successeurs y découvriraient l’immense solitude du pouvoir. De Gaulle, Pompidou, Giscard d’Estaing, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, puis Hollande, chacun d’entre eux a pu mesurer, là, dans cet hôtel particulier du XVIIIème siècle au allure de bunker, ce que représente le vertige de la fonction mais au-delà celui de la prise de décision. C’est cette histoire-là, imperceptible et intime, solitaire et silencieuse, qui est ici contée à travers des événements marquants, des témoignages inédits et des archives rares. On y découvrira surtout comment des hommes d’Etats sont capables de se murer secrètement dans la sérénité, la gravité, la tragédie comme la dignité pour épouser leur destin comme celui de la France.

 

Episode 1 (52mn) : Ce sont les événements de Mai 1968 qui condamne le Général à la solitude politique. Lorsque son Premier Ministre Georges Pompidou, en face du chaos qui se dessine, décide de reprendre la main, De Gaulle se sent trahit. Alors, sans rien dire à personne, il fuit (témoignage inédit de son aide de camp Flohic et de son chef du service de presse Pierre-Louis Blanc). Quand Pompidou lui succède au Palais en 1969 celui-ci se désole de constater que "l’Elysée est une prison". La nomination de Chaban-Delmas à Matignon puis la maladie finiront par isoler totalement le Président qui en souffre plus que de raison (témoignage inédit de son fils Alain Pompidou). Lorsque Giscard est élu en mai 1974, le "dépoussiérage" du protocole élyséen va se retourner contre ce jeune aristocrate soucieux d’être proche de son peuple. En réalité il est de plus en plus seul, surtout lorsqu’il doit décider de ne pas gracier un condamné à mort... (témoignage de Jean Pierre Soisson). La ferveur qui accompagne l’élection de François Mitterrand en 1981 sera de courte durée. Dès 1986, le président socialiste doit nommer à Matignon son pire ennemi, Jacques Chirac. Le centre nerveux du pouvoir semble se déplacer de l’autre côté de la seine. Pendant deux ans Mitterrand est totalement isolé à l’Elysée, jusqu’au moment où la force de l’expérience fera la différence (témoignages d’Hubert Védrine, Erik Orsenna et de Mazarine Pingeot).

 

Episode 2 (52mn) : Le second septennat de François Mitterrand incarne à lui seul la tragédie du pouvoir avec la solitude qui l’accompagne. À la maladie du Président s’ajoute deux suicides, ceux de François de Grossouvre et de Pierre Bérégovoy. Un silence mortifère parcourt le palais (témoignage de Franz Olivier Giesbert, Mazarine Pingeot, Hubert Védrine). Lorsque Jacques Chirac lui succède, c’est d’une autre solitude dont on parle. Celle d’un homme qui, contesté par les rivaux de sa majorité, n’a de cesse de s’enfermer dans un imaginaire très personnel, celui des arts premiers (témoignages inédits de Frédéric Salat-Baroux, Jacques Toubon, Béatrice Gurrey). Quand Sarkozy est élu en 2007 ce sont, un an plus tard, les morts de jeunes soldats français en Afghanistan qui laissent entrevoir la solitude extrême du jeune président. Un homme mortifié par la tragédie, immobile, silencieux et seul devant l’Histoire (témoignage de Franck Louvrier, chef du service de presse et Emmanuelle Mignon sa directrice de cabinet). Enfin lorsque François Hollande accède au pouvoir suprême en 2012, personne ne s’attend à ce que ce président inattendu devienne un chef de Guerre. C’est pourtant ce qu’il advient lorsque les djihadistes envahissent le Mali. Le ministre de la défense Jean-Yves le Drian et le secrétaire général de l’Elysée Pierre-René Lemas racontent ici ces heures graves de janvier 2013 où François Hollande doit décider, seul, de déclarer la guerre.

 

Mitterand à bout portant

de Jean Michel Djian (Documentaire, 60mn / France 2)

Avec : Mazarine Pingeot, Hubert Védrine, André Rousselet, Robert Badinter, Erik Orsenna, Roland Dumas...

Synopsis :  20 ans après la disparation du Premier président socialiste de la Vème république, ce documentaire diffusé en 2011 à l’occasion des 30 ans de son arrivée au pouvoir en 1981 éclaire de manière inédite les dernières années du mandat de François Mitterrand. Celles d’un homme malade et fatigué qui, néanmoins, affrontent avec courage et lucidité les épreuves politiques et personnelles qui l’attendent.

 

Jean Michel Djian

Docteur d’Etat en sciences politiques et ancien directeur du master Coopération artistique internationale à l’université de Paris 8, Jean Michel Djian est d’abord journaliste. Auteur d’une quinzaine de films documentaires pour Arte et France Télévisions (De Gaulle, la fin d’un règne ; Mitterrand à bout portant ; Defferre, la fin d’un règne ; Ministre ou rien ; Jean Jacques Rousseau musicien ; Rimbaud, le roman de Harar…) il fut également rédacteur en chef du Monde de l’Education et fondateur de France Culture Papiers. Derniers ouvrages parus Les rimbaldolâtres et Solitudes du pouvoir chez Grasset ; L’Utopie citoyenne aux éditions de la Découverte.

 

 

Réservation : 29 912 123

 

Mots-clefs: 

Ajouter un commentaire