Imprimer Partager
  08
  12

JDH 2017 : Projections de courts métrages libyens sur les droits de l'homme à l'IFT


Tunis
Institut français de Tunisie (20-22, avenue de Paris)
ven, 08/12/2017 - 18:30

À l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme (10 décembre), l’Institut du Caire pour les études des droits de l’Homme, avec l’appui de la délégation de l’Union Européenne (UE) en Libye, l’Institut français de Libye en partenariat avec l’Institut français de Tunisie et le Réseau Euromed France (REF), ont l’honneur de vous inviter à assister à la projection de courts métrages sur les droits de l’homme réalisés par de jeunes libyens qui aura lieu le vendredi 8 décembre à partir de 18h30 à l’Institut français de Tunisie.

 

Les arts, la culture et la musique constituent des outils pertinents pour permettre à la jeunesse libyenne d’exprimer ses pensées et sa vision d’une nouvelle Libye démocratique et unie. Cette forme d’expression artistique s’est avérée être un élément essentiel pour la diffusion de la culture de la paix et de la réconciliation. Ces courts métrages contribueront à une meilleure compréhension de la situation et des défis auxquels sont confrontés les jeunes libyens et leurs légitimes aspirations.

 

Organisés par l’Institut du Caire pour les études des droits de l’Homme, les ateliers de réalisation se sont déroulés à Tunis entre septembre et novembre 2017. Une première projection de ces huit courts métrages a eu lieu dans le cadre d’un atelier culturel qui s’est tenu à Marseille du 8 au 16 novembre. Cette initiative émane du Réseau Euromed France (REF), de l’Institut du Caire pour les études des droits de l’Homme, des Instants Vidéo Numériques et Poétiques et de la Ligue de l’Enseignement des Bouches du Rhône, avec le soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’Agence française de développement (AFD).

 

Confirmez votre présence en envoyant un e-mail, avant le 7 décembre, à : media@cihrs.org.

Aucun appareil photo ou caméra n'est autorisé pendant le déroulement de cet événement.

 

Le programme :

18h30-19h

Cocktail de bienvenue.

19h-19h20

- Allocution de Mme Sophie Renaud, Directrice de l'Institut français de Tunisie

- Allocution de Mme Brigitte Curmi, Ambassadrice de France en Libye

- Allocution de Mme Bettina Muscheidt, Ambassadrice, Chef de la Délégation de l’Union Européenne en Libye

- Allocution de M. Ziad Abdel Tawab, Directeur adjoint de l’Institut du Caire pour les études des droits de l’Homme.

19h20-19h30

La liberté d'expression et les libertés artistiques en Libye par Mme Al Zahraa Langui, Directrice de la plateforme des femmes libyennes pour la paix, au nom de la plateforme libyenne.

19h30-20h45

Projection de huit courts métrages : Enclavées, Trapped, Expression, Le choix difficile, Afdis, Silence, Chanson de Salha et Sahab.

20h45–21h15

Présentation des réalisateurs libyens avec Mme Katia Jarjoura, formatrice des ateliers cinématographiques.

21h15-21h30
Clôture et remise des certificats aux réalisateurs par M. Karim Salem, chercheur sur la Libye à l’Institut du Caire pour l’étude des droits de l’Homme.

 

Les courts métrages :

Les huit films ont été réalisés par un groupe de jeunes créateurs libyens traitant des questions relatives aux droits humains fondamentaux en Libye : les déplacés internes, les droits des femmes, la liberté d'expression et la détention.

 

Le choix difficile est un film expérimental sur la violence conjugale qui mélange à la fois la fiction à travers des témoignages photographiques et audios. Il présente la difficulté de choisir entre la soumission ou le rejet des violences, face à une société libyenne présentant une absence totale de cadre légal de protection des victimes de violence conjugale.

 

Afdis dépeint le sort de la communauté Amazighe (Berbères) en Libye à travers l’histoire d’un chanteur amazigh qui s’appelle Afdis. Ce dernier s’exprime sur la marginalisation et les attaques ciblant sa communauté avant et après 2011.

 

Sahab utilise l'animation pour exprimer la souffrance endurée par les enfants pendant les conflits armés en Libye.

 

Trapped est un court métrage qui évoque le phénomène des enlèvements crapuleux perpétrés par des groupes armés en Libye.

 

Expression présente certaines composantes de la société libyenne qui luttent pour exprimer librement et publiquement leurs demandes sociales sur la scène publique libyenne.

 

Silence met en lumière les arts en Libye, particulièrement les difficultés d’expression artistique dans un contexte de violence armé. Le film présente l’histoire d'une artiste libyenne qui a réussi, à travers son art, à défier des violences endémiques au sein de sa société.

 

Enclavées expose l’attente douloureuse des migrants qui ne peuvent pas retourner dans leur pays et qui demeurent bloqués en Libye, un pays qui est soumis à des troubles politiques.

 

Chanson de Salha se concentre sur les personnes déplacées en Libye, à travers le témoignage d'une fille dans le camp de déplacés internes de Tawergha. Avec ses amis du camp, elle s’efforce d'exprimer par des chants, les souffrances de dizaines de milliers de civils contraints de fuir leurs foyers. A présent, ils ont pour seul rêve de retourner chez eux en toute sécurité.

 

Video: 
Mots-clefs: 

Ajouter un commentaire