Imprimer Partager

Coopération avec la société civile tunisienne

La coopération en soutien de la société civile tunisienne


La coopération avec la société civile fait partie des priorités de notre coopération avec la Tunisie, avec pour principaux objectifs de promouvoir son rôle dans le contexte de transition démocratique et de contribuer au développement économique et social du pays, notamment par la création de micro-entreprises ou de micro-projets.

De nombreuses associations tunisiennes ont déjà bénéficié d’un soutien dans le cadre de cette coopération. Une première aide d’urgence de 250 000 euros a été allouée en janvier/février 2011 pour soutenir une vingtaine d’associations intervenant en faveur des populations directement touchées par les évènements, en privilégiant les régions situées à l’intérieur du pays.

Afin de définir un plan d’action pour la poursuite de cette coopération, un forum tuniso-français de la société civile a été organisé à Tunis au mois de mai 2011. Il a permis de mobiliser un grand nombre d’associations et d’ONG françaises et tunisiennes et d’identifier 4 grands domaines prioritaires :

  • l’environnement ;
  • les droits et la santé des femmes ;
  • la citoyenneté ;
  • le microcrédit.

4 associations tunisiennes ont été choisies pour jouer le rôle de chefs de file, têtes de réseau, dans chacun de ces secteurs : le collectif Randet, et les associations Amal, Sawty et Enda Interarabe.

 

Au total, plus de 500 000 euros ont été alloués depuis le début de l’année 2011, sous forme de subventions, aux associations tunisiennes porteuses de projets.

 

 

 

 

Des actions aux résultats concrets 


Ce soutien financier a permis de mettre en oeuvre des actions aux résultats tangibles :

  • le collectif Randet, signataire d’une convention avec l’ONG France Nature Environnement (FNE), a organisé plusieurs séminaires en Tunisie pour les membres de son réseau, notamment à l’intérieur du pays, afin de favoriser une prise de conscience environnementale au niveau régional et national et de conforter la place de l’environnement dans la nouvelle Constitution et les institutions.
  • l’association Sawty a mis en place un projet de « bus citoyen » itinérant destiné à sensibiliser la population de plusieurs régions à l'importance de l'action citoyenne, notamment dans la perspective des élections de l’Assemblée Constituante ;
  • l’association Amal a lancé un projet de création d’un numéro vert gratuit destiné aux femmes ;
  • l’association Enda Inter Arabe s’est impliquée dans un programme d’aide d’urgence aux réfugiés tunisiens de Libye pour faciliter le développement de projets de micro-entreprises et a bénéficié d'un soutien de 450 000 euros dans le cadre du programme de développement solidaire ;
  • plusieurs autres associations se sont impliquées dans des projets dans les domaines de la santé.
 
 

 

De nouveaux projets


Cette coopération va pouvoir être complétée et renforcée fin 2011 et en 2012 grâce à deux nouveaux projets :

  • La mise en place d’un programme de volontariat civique lancé en octobre 2011 avec le concours de l’Agence française du Service Civique et de l’association Développement sans Frontières, programme qui va permettre d’accueillir en Tunisie 15 jeunes volontaires civiques français et d’envoyer en France 15 volontaires tunisiens pour une durée de 6 mois, chacun d’eux étant affecté dans une association et investi d’une mission à caractère strictement associatif dans son domaine de compétence.
  • La création à Tunis en octobre 2011 d’une « maison des associations » appelée « Bureau Associations Conseil » (BAC), chargée de conseiller et d’aider les associations tunisiennes à concevoir et élaborer leurs projets, à établir des partenariats à travers les réseaux associatifs, et à rechercher des moyens de financement. Plusieurs volontaires français du programme précédent y travailleront.
 
Vous êtes une association tunisienne et vous souhaitez bénéficier d'un appui du Bureau Associations Conseil ?
Vous pouvez le contacter à l'adresse suivante : equipebac@bac-associations.tn
 

 

En appui à la coopération avec la société civile, un « Fonds Social de Développement » (FSD), d’un montant de 500 000 euros pour la période 2011/2012, est mis en place par l’Ambassade de France en Tunisie pour contribuer au financement de projets d’associations. Un premier appel à projets vient d’être lancé il y a quelques jours.