Imprimer Partager

Coopération technique

Un domaine privilégié : la santé

 

S’appuyant sur des liens historiques très étroits entre les communautés médicales des deux pays et sur les orientations stratégiques définies en concertation entre les autorités française et tunisienne, la coopération dans le secteur de la santé se concentre sur trois principaux axes :

  • Formation  et perfectionnement des professionnels de santé tunisiens (médecins, spécialistes, professionnels techniques et administratifs du système de soins) dans les disciplines prioritaires pour la Tunisie  ;
  • Apport d’expertise technique orientée vers les grands problèmes de santé publique en Tunisie (appui au plan de lutte contre le cancer et au dispositif de transplantation d’organes, veille sanitaire...) ;
  • Appui aux institutions publiques de santé tunisiennes dans leur stratégie de développement, de contrôle de qualité des soins et d’accessibilité aux normes européennes et internationales. 

 

Des bourses de stage, des invitations et des allocations de séjour d’étude en France de courte et moyenne durée sont attribuées chaque année par l’Ambassade de France en Tunisie à l’appui des partenariats établis entre institutions et organismes des deux pays dans les domaines prioritaires. Au total, plus de 67 bourses et allocations ainsi que 42 invitations ont été accordées en 2014.

 

Des missions d’experts français sont sollicitées pour venir animer en Tunisie des séminaires de formation et de spécialisation sur des thématiques spécifiques. En 2014, 57 missions ont été mises en place.

 

 

Une coopération dynamique

 

Des exemples récents témoignent du dynamisme de cette coopération :

  • Dans le cadre d’une convention de coopération entre l’Agence française de la Biomédecine (ABM) et le Centre national tunisien de promotion de la transplantation d’organes (CNPTO), l’Ambassade de France a contribué à l’organisation en janvier 2015 du colloque France-Maghreb sur la transplantation ;
  • Mise en place d’un programme d’échange d’infirmiers français et d’infirmiers et techniciens de santé tunisiens diplômés des instituts supérieurs des sciences infirmières (ISSI) et des écoles supérieures des sciences et techniques de la santé (ESSTS), encadrés par des formateurs. Ce programme pourrait déboucher, à terme, sur une co-diplomation permettant une reconnaissance mutuelle des diplômes délivrés par les établissements français et tunisiens partenaires. Un programme de stages de perfectionnement dans plusieurs disciplines (anesthésie, pédiatrie et bloc opératoire) sera lancé simultanément à l’intention de techniciens de santé tunisiens diplômés des ESSTS.

 

La situation sanitaire en Tunisie ayant beaucoup évolué au cours des dernières années, il est apparu nécessaire de redéfinir les orientations de la coopération franco-tunisienne dans le secteur de la santé.