Imprimer Partager

Le mot du Directeur

Chers Amis,

 

L’Institut français de Tunisie, solidement établi dans le paysage culturel tunisien, occupe une place centrale dans la mise en œuvre de notre relation bilatérale. Directeur de l’Institut français de Tunisie depuis septembre 2013, je suis fier de diriger un établissement dont la vocation consiste à construire au quotidien les actions de coopération qui structurent et nourrissent ce partenariat privilégié.

 

Dans cette période passionnante, l’Insitut français de Tunisie est résolument engagé dans le soutien à la transition démocratique que vit actuellement la Tunisie. ll a notamment accompagné, depuis la révolution, de nouveaux modes d’expression artistiques comme le Breakdance et l’art de la rue.

  Patrick Flot - Conseiller de Coopération et d'Action culturelle

La France, référence pour l’excellence de son offre culturelle, de la comédie française à des chanteurs plus populaires comme Grand Corps malade ou Tryo, est également traditionnellement le premier partenaire universitaire et scientifique de la Tunisie. La promotion de la langue française occupe une place particulière grâce notamment à l'important réseau d’établissements scolaires français présents en Tunisie et à un Centre de langue, dont les antennes, réparties sur l’ensemble du territoire accueillent un nombre croissant d’apprenants.

 

Depuis 2011, notre coopération est structurée autour de trois priorités transversales :

 

1) Développer les liens entre sociétés civiles tunisiennes et françaises

Cette priorité se traduit par un appui apporté à la société civile dans toutes ses composantes, notamment la jeunesse et les femmes, tissant des liens avec les associations et appuyant les initiatives et projets portés par les nouveaux acteurs de la société civile.

 

L’Institut français de Tunisie s’est ainsi par exemple investi dans l’organisation du troisième Forum tuniso-français de la société civile. Dédiée à la Jeunesse, cette édition a réuni à Monastir, du 19 au 21 avril 2013, 500 jeunes, venus de toutes les régions de Tunisie, de France, d’Égypte, de Libye, d’Algérie et du Maroc. Elle a abouti au lancement de projets concrets lancés par des jeunes tunisiens et français.

 

2) Appuyer le processus démocratique

De nombreux programmes d’échanges, d’expertise et de formation de fonctionnaires sont mis en œuvre pour contribuer au renforcement de l’État de droit et la bonne gouvernance, à la décentralisation et à la lutte contre la corruption.

 

Les dernières rencontres de la coopération décentralisée tuniso-française les 8 et 9 novembre 2012, ont par exemple permis de nouer ou développer de nouveaux partenariats entre collectivités locales en particulier dans les régions intérieures telles que Gafsa ou Kasserine.

 

L’Institut français de Tunisie promeut également la formation des acteurs du débat démocratique (journalistes, responsables d’associations...) et contribue au débat d’idées en organisant des conférences et colloques en liaison avec des partenaires tunisiens ou français prestigieux.

 

3) Contribuer à l’amélioration des perspectives économiques et sociales

Notre coopération vise à mieux mobiliser nos moyens et nos partenaires sur des programmes visant à mieux rapprocher la formation universitaire, académique et scientifique des besoins des entreprises et des objectifs prioritaires du pays en matière de développement économique et social. L’accent est également mis sur un rééquilibrage au profit des régions les plus vulnérables. La facilitation des projets opérationnels favorisant l’emploi des jeunes générations, est l’objectif essentiel de cet axe fort.

 

Le projet de nouvel Institut : une ambition pour la relation franco-tunisienne de demain

Fin 2014, début 2015, l’Institut français de Tunisie va faire peau neuve. Nous quitterons le 87, avenue de la Liberté pour nous installer sur le site du Petit Carnot, avenue de Paris. Nous disposerons d’un établissement plus moderne, vitrine rénovée de notre action culturelle, accueillant et mieux adapté. Le nouvel Institut regroupera l’ensemble de nos services : Campus France, Centre de langue, Médiathèque. Il abritera également un auditorium polyvalent et une salle d’exposition, au service d’une politique de diffusion culturelle ambitieuse favorisant le dialogue culturel et la promotion du débat d’idées. Un espace café-restauration permettra aussi une meilleure convivialité.

 

Je souhaite conclure en remerciant l’ensemble de nos partenaires institutionnels et associatifs, mais aussi nos publics tunisiens, qui par leur fidélité renouvelée, permettent à l’Institut français de Tunisie de développer ses actions depuis toute ces années. Je soulignerai enfin l’implication de l’ensemble du personnel de l’Institut français de Tunisie, notre action étant le fruit du travail d’une équipe, où chacun, dans son rôle, contribue à bâtir cette relation si dense, si diverse et si particulière qui caractérise la coopération entre la France et la Tunisie.

 

Très cordialement.

 

Patrick Flot
Directeur de l’Institut français de Tunisie

 

 

[ Curriculum vitae de Patrick Flot ]