Image bannière
Qui sommes-nous ? - Présentation de l'IFT
Body

LE TOURBILLON DE LA VIE... AU CŒUR DE TUNIS

 

L'Institut français de Tunisie, au cœur de la ville, bat de l’énergie de celle-ci.

Lieu ressource, pôle culturel et plateforme d’échange.

À la croisée des cultures tunisiennes et françaises, il offre un espace de dialogue et de découvertes à toutes et tous.

L’institut français de Tunisie est l’outil permettant l’accueil des publics autour de nombreux volets de la coopération entre la France et la Tunisie : coopération éducative et linguistique, universitaire, scientifique, culturelle et audiovisuelle.

L’équipe y met en œuvre une programmation en lien avec les partenaires Tunisiens dans tous les secteurs d’activités du débat d’idées au spectacle vivant en passant par le cinéma, le livre et la lecture.

C’est un lieu multidisciplinaire :

  • qui ouvre des espaces de réflexions et d’échanges aux sociétés civiles sur tous les grands enjeux sociétaux ;
  • qui offre une médiathèque de pointe disposant de tous les nouveaux outils numériques ;
  • qui dispose d’un Centre de langue accueillant chaque année plus de 12 000 apprenants ainsi que d'un espace Campus France-Tunisie qui conseille et accompagne la mobilité des étudiants Tunisiens en France ;
  • qui dispose d’une salle de cinéma et d’un restaurant, Bistrot Le Carnot ;
  • qui accueille les équipes de l ‘Agence pour l'Enseignement Français à l'Étranger (AEFE) en charge du suivi de l’enseignement français en Tunisie.

L'Institut français de Tunisie, c’est aussi une présence en région à Sousse et Sfax dans deux espaces regroupant l’ensemble des activités disponibles à Tunis, ainsi que dans 12 pôles de langue dispensant des cours de français sur le territoire.

 

 

MISSIONS

 

L’Institut français de Tunisie porte et met en œuvre la stratégie et les missions du service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France conformément à l’esprit de partenariat qui préside aux relations entre la France et la Tunisie. À ce titre, il finance, initie, conduit et appuie un ensemble d’actions et de projets portant sur de nombreux domaines : coopération universitaire, scientifique, linguistique, éducative, culturelle, technique ou institutionnelle.

 

En cette période de transition démocratique, l'action de l’Institut français de Tunisie s’articule autour de cinq objectifs stratégiques :

  • développer les liens entre sociétés civiles tunisienne et française ;
  • appuyer le processus démocratique et l’affermissement de l’État de droit, accompagner la décentralisation ;
  • développer les échanges culturels entre la France et la Tunisie ;
  • promouvoir la langue française ;
  • contribuer à la formation, à l’emploi et au développement économique et social de la Tunisie.

 

Pour conduire sa stratégie, l'Institut français de Tunisie mobilise des ressources humaines et financières selon une programmation annuelle qui déploie des actions transversales et des moyens d’intervention aussi divers que l’organisation d’événements et de manifestations, le financement et l’accompagnement de projets ou d’initiatives, l’assistance technique, le transfert d’expertise, les programmes de formation, de bourses et d’aide à la mobilité, les partenariats institutionnels.

 

 

UN PEU D'HISTOIRE...

 

Inauguré en 1882 sous le nom de collège Saint-Charles, le bâtiment été construit par l'architecte Étienne-Marius Arnoux, sur le modèle des lycées français de la fin du 19e siècle.

Cédé à l'administration française par le clergé en 1889, il deviendra lycée Sadiki, en hommage à Sadok Bey, puis lycée Sadi Carnot en 1894, en mémoire du Président français assassiné.

Le bâtiment a connu des heures sombres, puisqu'il a été occupé par l'armée allemande durant la Seconde guerre mondiale, avant d'être repris par les Alliés, qui y ont installé leur administration.

Après plusieurs agrandissements et la construction d'annexes à Mutuelleville, La Marsa, Carthage, pour faire face à la demande croissante des familles françaises et tunisiennes, le lycée français devient la propriété de l'État tunisien et prend le nom de lycée Habib Bourguiba, un des premiers lycées pilotes d'excellence de Tunisie.

Le projet centre culturel au lycée Carnot, qui accueille ses derniers élèves français en 1983, prend naissance en 1987, au moment de la rétrocession de l'actuel lycée Habib Bourguiba à l'État tunisien, qui aboutira en 1995.

L'État français souhaite alors centraliser dans ces bâtiments, qui restent inutilisés, ses services de coopération culturelle. Plusieurs projets se succèdent avant la mise en route du projet actuel, sous les présidences de François Mitterand puis de Jacques Chirac.

Aujourd'hui, les associations d'anciens élèves, à Tunis et à Paris, contribuent à conserver et transmettre la mémoire des lieux, et organisent régulièrement des rencontres. Jellal Ben Abdallah, Gilbert Naccache, Philippe Séguin, Serge Moati ou Gisèle Halimi, sont par exemple, d'anciens élèves du lycée Carnot...

 

 

RELIÉ AU MONDE

 

L'Institut français de Tunisie est membre d’un réseau de 96 Instituts français et plus de 800 Alliances françaises, à ce titre il est en relation étroite avec l'Institut français-Paris (IF), et la fondation Alliances françaises. Son action s’inscrit dans le champ de la diplomatie culturelle française et fait partie de l’ambassade de France. Il est relié au réseau des Alliances françaises de Tunisie dont le développement en Tunisie en 2018 est au cœur du projet de l’Ambassade pour une francophonie rénovée dans le pays.