Imprimer Partager
  26
  04

3 Tunisiennes participent au programme "Femmes d'avenir en Méditerranée"



Cette année, 3 Tunisiennes, sur 22 participantes au total, participeront au programme "Femmes d'avenir en Méditerranée" de Sciences po Paris. Il s'agit de :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tasnime Ayed, née à Sousse en 1989, est enseignante universitaire de langue, littérature et civilisation françaises à l’Université de La Manouba. Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Tunis, elle est lauréate du prix présidentiel d’excellence en 2011, avant de réussir le concours de l’agrégation de lettres françaises en 2014. Elle commence ses travaux de recherche universitaire en 2016 avec un doctorat en littérature comparée, sous la cotutelle des universités d’Artois et de La Manouba. Soucieuse de l’égalité des genres en Tunisie, Tasnime Ayed projette de créer un réseau interuniversitaire d’échange et de soutien entre des étudiantes de différents horizons. Engagée dans la cause animale, elle fonde l’Association Tunisienne pour la Lutte contre le Spécisme qui informe sur les dérives de la ségrégation des espèces, notamment, en lien avec la question du genre.

 

Chercheuse doctorante en Biologie au sein de l’unité des radiopharmaceutiques au Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires, Maroua Saidi s’intéresse plus particulièrement aux Synthèses de radio traceurs marqués par du Technétium pour le diagnostic précoce des infections. Elle est également membre de son conseil scientifique. Maroua occupe aussi un poste d’assistance de formation dans une société de sécurité de travail spécialisée dans le travail en hauteur, un domaine habituellement masculin. Maroua est très active dans le domaine associatif. Elle est Responsable Scientifique, initiatrice fédérale d’escalade et formatrice en spéléologie au sein de l’Association de Spéléologie et Escalade de Zaghouan (ASEZ), l’un des acteurs principaux au développement de sport de montagne et l’écotourisme. Elle est également membre de la commission directrice de l’association Femmes et Leadership, qui a pour vocation de permettre aux femmes de s’épanouir en devenant leaders dans leurs domaines tout en intégrant la notion de l’égalité homme et femme.

 

Activiste engagée depuis 2011, Amal Yacoubi travaille dans différentes organisations œuvrant au renforcement de la société civile tunisienne. Depuis 2013, elle participe à l’implication des associations tunisiennes dans le suivi des relations entre l’Union Européenne et la Tunisie et sa participation dans les processus de réformes en matière de droits de l’Homme en Tunisie. Son action a porté principalement sur le plaidoyer avec les décideurs et surtout sur la mobilisation des différents acteurs (UE-OSC-Gouvernement Tunisien) afin de créer un espace de dialogue tripartite. Amal est actuellement en charge du projet "Dialogue tripartite société civile-UE-TUN" au sein du Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme (Euromed Droits), et plus particulièrement en charge de deux groupes de travail sur la réforme de la justice et l’égalité entre les sexes. Elle travaille ainsi en étroite collaboration avec les associations tunisiennes, la délégation de l’UE en Tunisie et les activistes dans la défense de droits de l’homme et des libertés en Tunisie.

 

 

Le programme "Femmes d’avenir en Méditerranée" (FAM) offre une formation élaborée par Sciences Po Paris, à l’attention de jeunes femmes issues de la rive sud de la Méditerranée. La formation est soutenue par le MAEDI, le ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes ainsi que la délégation interministérielle à la Méditerranée. Elle vise à accompagner ces femmes dans leur parcours professionnel, favoriser la diffusion des principes de l’égalité entre les hommes et les femmes, et à développer un réseau euro-méditerranéen sur cette thématique.
Mots-clefs: 

Ajouter un commentaire