Imprimer Partager

Coopération administrative

Le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) intervient principalement à deux niveaux : d’une part, et majoritairement, auprès du Premier Ministère, d’autre part, auprès des organismes de formations des hauts fonctionnaires tunisiens.

 

Le gouvernement tunisien s’est engagé dans une politique de modernisation de la fonction publique et prévoit notamment la simplification des procédures, la mise en place d’une gestion budgétaire par objectifs, et l’amélioration des services au public avec, par exemple, le développement de l’administration électronique.

 

Le SCAC soutient cette démarche de modernisation. Notre appui se concrétise par l’octroi de bourses à destination de hauts fonctionnaires tunisiens, pour qu’ils participent notamment aux différents cycles proposés par l’ENA, ou aux stages proposés par l’Ecole nationale des Impôts (ENI), les écoles des douanes, ou la Cour des Comptes. 

 

Le SCAC intervient par les mêmes moyens, directement auprès des organismes de formation des hauts fonctionnaires tunisiens tels que l’Institut diplomatique pour la formation et les Etudes (IDFE), l’Ecole nationale d’administration de Tunis (ENA Tunis), et finance ou cofinance des missions et des invitations d’experts tunisiens et français.

 

Une centaine de boursiers tunisiens, fonctionnaires ou élèves fonctionnaires, partent chaque année compléter leur formation en France.